Les belles Lofoten

… j’en « profite » qu’il ne fasse actuellement pas beau en Irlande pour écrire sur les Lofoten où le temps était à tomber pendant les 4 jours que nous y avons passés.

Tout d’abord, petite explication de ce que sont les Lofoten…

Les Lofoten sont donc des îles du Nord Ouest de la Norvège. Elles se trouvent bien au delà du cercle polaire artique ce qui fait qu’elles connaissent la nuit polaire en hiver et le soleil de minuit en été. Nous avons ainsi eu beaucoup de problèmes de sommeil avec un soleil présent 24h/24 bien qu’on le voyait disparaître derrière la montagne un peu avant minuit.

C’est un archipel composé de 5 îles plus ou moins grandes. Nous avons choisi d’en privilégier une seule afin de ne pas perdre de temps dans les transports compte tenu du temps limité qu’on y avait consacré. Nous avons choisi l’île de Moskenes, la plus au sud de l’archipel. Il y a tellement de montagnes sur cette île que seule une étroite bande côtière y est habitable.

Selon notre ami wikipédia, les îles Lofoten seraient le lieu de la plus grande « anomalie positive de température hivernale ». Autrement dit, malgré leur emplacement proche du pôle, les Lofoten connaissent des températures particulièrement douces. Par contre, malgré le fait qu’elles soient bordées par le golf stream, je n’ai jamais connu une mer aussi froide! J’y ai trempé mes pieds seulement 30 secondes et ils étaient tout engourdis par le froid alors que la température extérieure devait bien dépasser les 20°C!

Bon fini de blablater, je vois bien qu’on perd du public (heureusement que c’est bientôt la fin), alors place aux photos et récit de nos aventures!

A notre arrivée par bateau sur les îles Lofoten, nous sommes particulièrement surpris par la température extérieure. J’avais regardé la météo qui prévoyait environ 10°C la semaine de notre séjour. Or quand nous arrivons en pull, nous avons bien trop chaud et je n’ai qu’une envie, mettre mon short!

Arrivée à Moskenes, le port de l'île situé à 10 km de notre hôtel.

Deuxième surprise, les transports en commun chient un peu du boudin! Nous ratons le bus de 14h et devons attendre jusqu’à 17h10 pour le prochain. Nous décidons alors de prendre un taxi (bien cher hein pour ne pas changer) pour nous rendre dansà notre hôtel, dans le petit village de Å (se prononce O).

Vue depuis la terrasse de notre hôtel. Dommage qu'on n'ait pas la bande sonore, les mouettes n'en finissaient pas de piailler!

La spécialité locale, de la morue séchée. La première source de revenu aux Lofoten reste la pêche et non pas le tourisme comme on pourrait le penser.

En arrière plan un rorbu, en premier plan, ce qu'on voyait quotidiennement, des pêcheurs qui préparent les poissons en fin de soirée après une longue journée de pêche.

Les rorbu ont été construits dans des régions de Norvège où la pêche (principalement la pêche à la morue) était une activité importante mais saisonnière, ayant lieu pendant les mois d’hiver et nécessitant la construction d’hébergements temporaires appropriés. Ces cabanes permettaient un accès direct à la mer et un déchargement aisé des poissons. Souvent, plusieurs pêcheurs se partageaient le bâtiment. Dans certaines régions, les rorbu appartenaient à des hommes d’affaires aisés qui les louaient aux pêcheurs.  Actuellement, les rorbu sont principalement loués aux touristes. Traditionnellement spartiates, ces cabanes ont été restaurés et leur intérieur modernisé.

Pour organiser nos activités/balades de la semaine je me suis entièrement aidée d’un autre blog de randonneur qui a fait les Lofoten à pied… très très intéressant!

Ainsi, on a copié une partie de son itinéraire et avons fait l’ascension (ou presque) du Mont Munken et une jolie balade en bateau puis à pied vers une plage paradisiaque, la plage de Bunes.

Les ballades en images…

Un lac d'eau potable sur notre chemin

Premières neiges

Pause lunch, on était déjà décédés et pourtant loins d'être rendus!

neige again

Presque arrivés, on a une vue sublime sur une plage à l'eau cristalline

Le problème quand on arrive en haut, c'est "je veux pas refaire le chemin dans le sens inverse, j'attend qu'un hélico vienne me chercherrr"

Alors que Gael traverse de longue étendues de neige en courant moi je me casse la gueule en faisant du sur place, mon dos ne s'en est pas remis! AGAIN J'AI ENVIE D'TE DIRE!

Après la balade, pause bière bien méritée sur notre ponton fétiche, où j'admire l'état de mes chaussures

Deuxième balade commence en bateau au départ de la ville de Reine

Mini croisière dans le fjord

Nous voilà arrivés, début de la promenade

Arrivés sur la plage de Bunes, après avoir franchi une énoooorme colline!

Vous remarquerez la couleur de l'eau... à -50°C

Sur le retour...

Voilà pour les Lofoten les amis!

 

L’île de Moskenes fait partie de mes coups de coeur principaux (avec NYC, la Nouvelle Zélande et la Great Ocean Road en Australie). La lumière du soleil y est magique et rend le moindre paysage resplendissant. La nature y est sublime, on s’y sent tout petit, on a l’impression d’en faire partie (c’est le cas of course mais là on s’y sent bien!). C’est un vrai paradis pour photographes, randonneurs, etc. C’est un paradis tout court. Je déplore quand même la température de l’eau (5°C? 10°C? Nan mais on va où là?!!)!

 

J’en ai mis du temps à le faire cet article, j’avais jamais le temps de le terminer, je m’y suis prise à 3 fois!

 

-Article sur l’Irlande très prochainement-