Le Thorny Devil et son gang !

Dans les environs d’Alice Springs on pouvait voir dans la nature un lézard alien (espion) qui marche comme un robot.  Mais on ne l’a pas vu 😦
Et le dernier jour il nous restait quelques heures avant de prendre l’avion donc on a décidé d’aller visiter un mini zoo pour reptiles.

M. Drole de queue

Laisser moi sortir d'ici !

Le lézard qu'on avait vu dans son environnement naturel mais version XL

Le robot Thorny Devil

Le saviez-vous version Thorny Devil !

– Malgré son nom ce lézard n’est absolument pas dangereux pour l’homme.
– Son apparence va l’aider à ne pas être emporter et manger par un oiseau (du moins un peu)
– Il existe 300 espèces de fourmis noires en Australie et ce monsieur en mange que 12 !
– C’est l’un des lézards les plus difficiles à voir au naturel en Australie.
– Il est interdit (même avec un permis) qu’un particulier possède ce type de lézard.
– Il est sans doute télécommandé par un satellite chinois pour espionner les Australiens.

Thorny Devil (bis)

Barbe rousse

Sur le chemin de l'hotel, je dis a Ilona : Regarde ça !! c'est quoi ? Ilona : une fleur. Voici donc une drole de fleur avec des antennes !

West Macdonnels Ranges

Comme à Alice Springs, il n’y a pas grand chose à faire et que nous avions devant nous quelques jours de plus, nous avons pris un tour d’une journée pour visiter les West Macdonnels Ranges.

Un bel arbre

Un attrape touriste

Zoom

Gorge

Un animal sauvage made in china

Paysage

Notre pote jojo ! Une belle surprise sur le chemin retour d'une marche. On a appris par la suite que ce type de lézard peut faire jusqu'à 2m qu'il reste dangereux pour l'homme car il mort et son venin vous rend malade pendant quelques jours ! (Et nous on le prenait en photo tranquillement :))

Red ant

La consommation d’energy drink en 1h d’un mec à coté de nous ! Et encore il en a bu une de plus en montant dans le bus.. Attention danger santé! 🙂

Les belles gambettes du guide ! La photo ne rend pas très bien, en réalité les muscles sont énormes !

Mimi cracra l'eau elle aime ça !

J’ai d’autres articles à écrire donc pas plus de photos !

3 jours de tour dans le Centre Rouge

Oyé Oyé !

Je crois qu’on a comme qui dirait du retard concernant le compte rendu de nos péripéties dans le centre rouge de l’Australie.

Nous n’avions, au départ, pas prévu d’explorer le désert mais plutôt de continuer à longer la côte, ce que nous faisons depuis déjà 6mois quand on regarde bien ! SO au dernier moment, ou presque, nous décidons d’annuler une semaine sur la côté ouest (trop short) pour une semaine dans le centre car quand même, ces gros rochers rouges sont mythiques, c’est un peu le symbole de l’ Australie !

Alors nous voilà encore dans un tour de 3 jours cette fois ci et… super cette fois ci ! Des paysages fantastiques, une lune sublime, de beaux couchers de soleil, de la bonne bouffe, des gens super cools, du beau temps mais aussi des nuits à la belle étoile dans un swag qui pue le cochon (cf. Quillard pour celles qui connaissent), des réveils à 5h du mat, des corvées du genre ramasser le bois en pleine brousse, mais surtout… des mouches!

Oh la vache les mouches font bien chier dans cette région ! Heureusement, deux frenchies de notre groupe nous avaient prévenus, nous avions donc pu prévoir le coup en achetant un filet anti mouche extrêmement sexy et tendance (cf. photo plus loin).

Bon, c’est bien beau de parler mais si je ne mets pas d’image, vous allez vous lasser !

En quelque sorte l’objet de notre visite dans le centre rouge ! Cet énooorme rocher s’appelle Uluru. C’est un seul et même bloc constitué entièrement de sable rouge qui mesure plus de 348m de haut, 2,5 km de long (9km de tour). Tout ça pour dire que c’est quand même mastoc !

C’est aussi un site sacré pour les aborigènes de la région qui vivent encore dans les environs. Certains endroits du rocher ne doivent d’ailleurs pas être pris en photo pour éviter que les hommes prennent connaissance des rites que les femmes peuvent avoir à tel endroit et vice et versa. Chez les aborigènes, il y a le « business » des femmes et le « business » des hommes, et il est interdit de partager ces business entre hommes et femmes à moins que la transmission des savoirs ne soit en danger car plus d’hommes ou plus de femmes…

De même, il est « interdit » (selon les aborigènes, pas selon la loi) de ramener du sable ou de la roche provenant d’Uluru au risque d’être maudit. Régulièrement, des occidentaux renvoient par la poste le sable qu’ils avaient ramené d’Uluru en espérant se débarrasser de leurs malheurs ! Nous, c’est par respect qu’on a rien pris mais on ne s’est en revanche pas gêner pour le sable du camping !

La lune se lève, incroyablement belle dans le désert. Chanceux, notre tour tombait pendant la pleine lune 🙂

Autre fait curieux, les aborigènes estiment que le rocher ne doit pas être escaladé car il est sacré mais aussi et surtout car c’est très dangereux. Malgré ça, une piste d’ « escalade » est ouverte au public avec en guise de sécurité, une corde pour s’accrocher jusqu’en haut du sommet. Devant la piste, on peut voir un panneau écrit en toutes les langues venant du peuple aborigène, disant « S’il vous plaît ne montez pas » et quand tu jettes un œil au dessus, tu vois tous ces gens qui montent en risquant leur vie. Il ya  dejà eu 35 morts dont un l’année dernière, or, lorsqu’il y a un mort, son âme est censée restée à Uluru, ce qui, pour les aborigènes, est très grave, car un l’âme d’un touriste n’a pas sa place à cet endroit. Ils entament alors, à chaque décès, des rituels pour s’excuser auprès de la nature, à coups de scarifications… Une fois de plus, par respect pour la culture on s’en serait voulu de monter ! Bien que j’avoue que sans guide, je n’aurais aucune idée de la culture aborigène et je n’aurais peut être même pas lu le panneau donc je comprends les gens qui ont pu y monter…

Des lumières magiques

Bon, la culture aborigène peut paraître un peu relou quand on ne lit que ça mais il y a un truc qui m’a beaucoup plu. C’est ce que les australiens appellent le dreamtime. C’est en fait, un moment que prennent les abo pour se raconter la genèse de leurs terres. Il existe des récits très simplets destinés aux enfants mais tout de même assez complets et avec l’âge, viennent des récits de plus en plus complexes visant à expliquer les phénomènes naturels mais aussi la manière de vivre dans le désert. Par exemple, en voilà un que l’on nous a raconté.

C’est l’histoire de deux géants il y a très longtemps. Ces deux géants étaient frères et parcouraient le désert. L’un d’entre eux forma un tas de sable (Uluru), pour qu’il ne reste que du sable, il en enleva les cailloux et les jetta plus loin (ce qui forma Kata Tjuta). Lors de leur périple, l’un des frères se fit mordre par un serpent dont-je-ne-me-souviens-pas-le-nom (référence à un serpent très dangereux dans le coin), il mourût sur le coup. Son frère, entra dans un grand chagrin et pleura toutes les larmes de son corps (ce qui créa le lac salé de la région) puis pris la dépouille de son frère pour l’allonger sur un lit (Mont Conners). Voilà, c’est simple, très simple même mais par là on apprend de quoi son constitué les principaux sites et qu’il ne faut pas s’approcher du serpent. C’est une histoire racontée aux tous petits bien sûr ! Pour ceux que ça intéresse, plus d’explications à propos du DreamTime ici >>> http://rocbo.chez-alice.fr/clio/monde/abo/generalites.htm

Devant Kata Tjuta

Devant le Mont Conners

Le Mont Conners

Le lac salé

Le dernier jour, nous nous levons tôt, TRES tôt pour une marche difficile afin d’aller admirer le lever du soleil au dessus de Kings Canyon… Notre guide est dingue…

Mais ça valait le coût!

En vrac…

La question existentielle: crever de chaud sous son filet et voir le monde en petits carreaux ou gober des mouches?? Perso, j'ai tenté les deux! Il parait que c'est pleines de protéines... Tant mieux!

Toaster à l'ancienne, j'aime bien!

Rachelle, la guide! Merci pour toutes les égratinures que j'ai désormais sur les jambes!

Des araignées sympas dans le désert aussi, apparemment!

2ème soir: chili au menu! Le lendemain: folklo dans le bus!

Le groupe, un bon groupe en général, on va même boire un verre avec les français demain soir!

Mouche Mouche

Chris qui fait tourner !

Myriam qui en profite !

Un bush fire ! C'est un feu sauvage en plein desert et comme c'est loin d'habitations, tout le monde s'en fout. Aucun pompier ne va se déplacer pour éteindre le feu. Le temps fera le reste !

Avec les provisions, tiens tiens pourquoi gael a un jogging avec cette chaleur ? Mystère 🙂

Cheese

SPECIAL : ??? LE SAVIEZ VOUS ???

1) Il y a un million de chameaux sauvages en Australie et un peu moins de chevaux sauvages

2) Les gens qui montent sur Uluru en ont pour 3h là haut, donc ils font caca et pipi sur le sommet, ce qui laisse de mauvaises surprises pour les gens qui viennent les jour de pluie!

… Peut être que Gael en rajoutera…

Alice springs

On quitte Alice Springs demain pour rejoindre Cairns !
Les photos de cet article représentent bien cette ville.
On est en retard sur le blog mais on n’a pas un bon accès Internet, on utilise une clef 3G mais ici c’est très lent…

Beau spécimen dans la rue

Comme a McDo mais pour les alcooliques ! Un Drive In pour avoir sa dose sans sortir de la voiture

Ici les hommes se prostituent pour des jeunes filles qui savent les remercier !

Ici les pigeons ont un peu trop abusé sur le vin rouge !

Oiseau nazi

– Fin de l’article pour ceux qui regardent uniquement les images –

Alice Springs : mon avis sur la ville
Alice Springs est une ville qui craint. Rien de bien intéressant à faire ici (surtout de gratuit!) si ce n’est réserver un tour pour visiter les alentours (prochain article à venir). On ne s’est jamais autant sentit vulnérable et en danger depuis notre départ. Lors de notre séjour à Kangaroo Island, le guide nous avait dit « La nuit : ne sortez pas dehors, c’est dangereux ! Ou sortez uniquement en groupe. »
Il n’avait pas tord !
La nuit tombe vite ici, il commence à faire nuit à 18h30, après notre tour de 3 jours on était invités à prendre un dernier verre avec l’ensemble du groupe. Notre hôtel était assez loin du centre (30minutes à pieds) mais on se dit qu’on va partir tôt pour éviter les ennuis et rentrer en taxi. Mais finalement on aurait du prendre un taxi !

[ Petite explication :
En arrivant en Australie, le capitaine findus euh Cook ! Donc Cook qui n’était pas un chef cuisto mais un explorateur est arrivé en Australie ! Et avant l’Australie il avait découvert d’autres îles/pays ou que des îles (je ne sais plus trop) bref pour mon histoire on s’en fout ! (voir Wikipédia) Lors ces précédentes découvertes, il avait vu des tribus et avec son équipage ils avaient essayer de communiquer, d’échanger et se comprendre. Et les tribus étaient accueillantes et/ou généreuses.
Mais quand Cook est arrivé en Australie, son équipage et lui ont tenté de communiquer avec les aborigènes mais ils ne prêtaient pas attention à eux. Ils les regardaient puis s’en allaient ailleurs sans un mot.
Cook a déclaré par la suite que l’Australie était un « No man’s land ». Une terre sans habitants et donc il a considéré que les aborigènes étaient des animaux et non des humains.
Par la suite il y avaient des permis de chasse (au marché noir) pour tuer les aborigènes. (C’est la version courte)
Et un grand nombre d’aborigènes ont été tués par les blancs.

Ici il y a un grand nombre de personnes aborigènes ou issues d’aborigènes. Les aborigènes ne connaissent que depuis peu (140 ans il me semble ou 40 ?) le sucre ou d’autres aliments non naturels bien de chez nous. De même pour l’alcool ! Leur corps n’est pas adapté pour la consommation européenne/américaine et si il prenne une bière ça correspond à 6 ou 8 bières pour nous. Ils ont des aides financières de l’État pour vivre mais pas assez pour vivre correctement.

Ces personnes errent dans les rues de Alice Springs de jour comme de nuit, on dirait des zombies. Beaucoup consomment de l’alcool et finissent par être bien bourrés en fin de soirée. ]

Donc 30 minutes de marche bien stressante ! On croise plusieurs groupes, une voiture s’arrête… On ne sentait pas en sécurité du tout, l’atmosphère est telle que dès qu’une personne blanche croise un autre blanc il dit « Salut, ça va ? ». Peu importe la personne ou l’âge… On sent une réelle angoisse mais pas uniquement en provenance des touristes mais aussi des locaux. J’ai lu dans le journal local qu’un touriste avait été tabassé et jeté dans les arbres par 25 personnes il y a quelques jours…

Chaque boutique a son agent de sécurité, chaque bar à son vigile…
Ce qui fait le bonheur des taxis ! Ils facturent une course de 3 minutes : 10$ !
Bref ça craint.
Malgré ça, la culture des aborigènes est très intéressante mais il me faudrait des heures pour vous racontez ce que nous avons appris.

Alice springs : notre premier logement

On a séjourné dans un backpacker (auberge de jeunesse) où on a fait de bonnes rencontres !
Mais le patron est un radin et un obsédé. La brochure du Alice lodge vous promet un « Free continental breakfast » et en réalité vous avez deux tranches de pain de mie avec un faux beurre sous marque. Et des céréales. Pas de confiture, chocolat, beurre de cacahuètes, jus de fruit même pas de vegemite !
Vous avez le droit à 2 tranches par personne, deux et pas 3 ou 4.
Si vous prenez plus de tranches où si vous prenez votre petit déjeuner avant ou après l’heure fixée, une photo de vous sera publiée sur le mur.

Busted ! A 1h27 du mat, en scred !

Mec a poil dans la cuisine à 22h40

Une chercheuse de vegemite

On avait réservé une chambre double, voici notre caravane.

Donc content de quitter Alice Springs ! En plus j’ai trouvé hier un hôtel à Cairns avec une réduction de -50% et en plus 30$ en bon de réduction, ça fait plaisir 🙂

Laisser un commentaire en cliquant ici.

INFO FLASH SPECIAL

MALHEUR je crois que karma s’est joué de moi, un jour après avoir publié cet article, je me retrouve avec une piqûre d’araignée sur les fesses… Pendant plusieurs jours j’ai cru que ce n’était qu’un gros bleu jusqu’à ce que Gael y voit trois piqûres rouges bien nettes en plein milieu! C’est pour ça que la photo n’est pas aussi impressionnante que l’hématome que j’avais au départ! J’ai juste envie de dire « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHH »

Hier soir nous avons encore découvert de nouveaux animaux de l’Australie… Peut être, comment dire, un peu moins « mignon », « chou », « crognon » que les koalas, kangourous etc.

Je vous laisse juger par vous même:

Ma meilleure copine n°1, une petite mygale... ouuuuh la gentille mygale!

Meilleure copine n°2

Quelques précisions… Nous étions en train de discuter avec un couple de français super cool (enfin!! j’ai envie de dire) quand une autre française vient nous dire « ouah chaud vous avez vu les araignées ou quoi? » (à lire avec l’accent à la Ouil, pour complètement apprécier la situation)… Gael un peu réticent, nous allons  voir ces fameuses araignées, les plus grosses que j’ai jamais vu(es?)! (that what she said)

Alors on commence (dans le on, je ne me compte pas hein) à chatouiller la mygale, histoire qu’elle nous montre ce qu’elle sait faire, dès qu’elle a bougé j’en ai eu des spasmes quoi… Puis comme des connards, on la fait se retrancher au bord d’une porte d’une chambre où y’avait deux nanas… Elle était genre « ouvreeeeez moiiiii, je flippe ma race » alors les français décident de prévenir la meuf, je vous met en situation… Vous êtes prêts à vous coucher, votre pote, elle, dort déjà, là vous entendez des français chuchoter, rigoler derrière la porte, ça vous casse les couilles quand tout d’un coup, ils frappent à votre fenêtre… « Hello, open your window! NO! NO! not your door, only the window! » (putain quelle bande d’enculés quoi) « Heuu yes? » « OK! SO mec you have big problem in front of you door like a problem with 8 legs, you know what I mean? (j’exagère un peu) » après on en rajoute genre « I think she can enter in your room (when you will be asleep, maybe you will feel her on your nose, you know) ». La nana devait trop halluciner, super pour passer une bonne nuit quoi^^ Du coup, les mecs (pas Gael) ont viré la mygale qui était bien vénère! Bref, maintenant j’ai peur d’aller dans mon lit encore plus qu’avant et aux toilettes car bien sûr, on nous a dit « attention quand vous allez aux toilettes, regardez bien la cuvette etc. elle peuvent se cacher… »

Voilà les mecs! Passez une bonne nuit!