3 jours de tour dans le Centre Rouge

Oyé Oyé !

Je crois qu’on a comme qui dirait du retard concernant le compte rendu de nos péripéties dans le centre rouge de l’Australie.

Nous n’avions, au départ, pas prévu d’explorer le désert mais plutôt de continuer à longer la côte, ce que nous faisons depuis déjà 6mois quand on regarde bien ! SO au dernier moment, ou presque, nous décidons d’annuler une semaine sur la côté ouest (trop short) pour une semaine dans le centre car quand même, ces gros rochers rouges sont mythiques, c’est un peu le symbole de l’ Australie !

Alors nous voilà encore dans un tour de 3 jours cette fois ci et… super cette fois ci ! Des paysages fantastiques, une lune sublime, de beaux couchers de soleil, de la bonne bouffe, des gens super cools, du beau temps mais aussi des nuits à la belle étoile dans un swag qui pue le cochon (cf. Quillard pour celles qui connaissent), des réveils à 5h du mat, des corvées du genre ramasser le bois en pleine brousse, mais surtout… des mouches!

Oh la vache les mouches font bien chier dans cette région ! Heureusement, deux frenchies de notre groupe nous avaient prévenus, nous avions donc pu prévoir le coup en achetant un filet anti mouche extrêmement sexy et tendance (cf. photo plus loin).

Bon, c’est bien beau de parler mais si je ne mets pas d’image, vous allez vous lasser !

En quelque sorte l’objet de notre visite dans le centre rouge ! Cet énooorme rocher s’appelle Uluru. C’est un seul et même bloc constitué entièrement de sable rouge qui mesure plus de 348m de haut, 2,5 km de long (9km de tour). Tout ça pour dire que c’est quand même mastoc !

C’est aussi un site sacré pour les aborigènes de la région qui vivent encore dans les environs. Certains endroits du rocher ne doivent d’ailleurs pas être pris en photo pour éviter que les hommes prennent connaissance des rites que les femmes peuvent avoir à tel endroit et vice et versa. Chez les aborigènes, il y a le « business » des femmes et le « business » des hommes, et il est interdit de partager ces business entre hommes et femmes à moins que la transmission des savoirs ne soit en danger car plus d’hommes ou plus de femmes…

De même, il est « interdit » (selon les aborigènes, pas selon la loi) de ramener du sable ou de la roche provenant d’Uluru au risque d’être maudit. Régulièrement, des occidentaux renvoient par la poste le sable qu’ils avaient ramené d’Uluru en espérant se débarrasser de leurs malheurs ! Nous, c’est par respect qu’on a rien pris mais on ne s’est en revanche pas gêner pour le sable du camping !

La lune se lève, incroyablement belle dans le désert. Chanceux, notre tour tombait pendant la pleine lune🙂

Autre fait curieux, les aborigènes estiment que le rocher ne doit pas être escaladé car il est sacré mais aussi et surtout car c’est très dangereux. Malgré ça, une piste d’ « escalade » est ouverte au public avec en guise de sécurité, une corde pour s’accrocher jusqu’en haut du sommet. Devant la piste, on peut voir un panneau écrit en toutes les langues venant du peuple aborigène, disant « S’il vous plaît ne montez pas » et quand tu jettes un œil au dessus, tu vois tous ces gens qui montent en risquant leur vie. Il ya  dejà eu 35 morts dont un l’année dernière, or, lorsqu’il y a un mort, son âme est censée restée à Uluru, ce qui, pour les aborigènes, est très grave, car un l’âme d’un touriste n’a pas sa place à cet endroit. Ils entament alors, à chaque décès, des rituels pour s’excuser auprès de la nature, à coups de scarifications… Une fois de plus, par respect pour la culture on s’en serait voulu de monter ! Bien que j’avoue que sans guide, je n’aurais aucune idée de la culture aborigène et je n’aurais peut être même pas lu le panneau donc je comprends les gens qui ont pu y monter…

Des lumières magiques

Bon, la culture aborigène peut paraître un peu relou quand on ne lit que ça mais il y a un truc qui m’a beaucoup plu. C’est ce que les australiens appellent le dreamtime. C’est en fait, un moment que prennent les abo pour se raconter la genèse de leurs terres. Il existe des récits très simplets destinés aux enfants mais tout de même assez complets et avec l’âge, viennent des récits de plus en plus complexes visant à expliquer les phénomènes naturels mais aussi la manière de vivre dans le désert. Par exemple, en voilà un que l’on nous a raconté.

C’est l’histoire de deux géants il y a très longtemps. Ces deux géants étaient frères et parcouraient le désert. L’un d’entre eux forma un tas de sable (Uluru), pour qu’il ne reste que du sable, il en enleva les cailloux et les jetta plus loin (ce qui forma Kata Tjuta). Lors de leur périple, l’un des frères se fit mordre par un serpent dont-je-ne-me-souviens-pas-le-nom (référence à un serpent très dangereux dans le coin), il mourût sur le coup. Son frère, entra dans un grand chagrin et pleura toutes les larmes de son corps (ce qui créa le lac salé de la région) puis pris la dépouille de son frère pour l’allonger sur un lit (Mont Conners). Voilà, c’est simple, très simple même mais par là on apprend de quoi son constitué les principaux sites et qu’il ne faut pas s’approcher du serpent. C’est une histoire racontée aux tous petits bien sûr ! Pour ceux que ça intéresse, plus d’explications à propos du DreamTime ici >>> http://rocbo.chez-alice.fr/clio/monde/abo/generalites.htm

Devant Kata Tjuta

Devant le Mont Conners

Le Mont Conners

Le lac salé

Le dernier jour, nous nous levons tôt, TRES tôt pour une marche difficile afin d’aller admirer le lever du soleil au dessus de Kings Canyon… Notre guide est dingue…

Mais ça valait le coût!

En vrac…

La question existentielle: crever de chaud sous son filet et voir le monde en petits carreaux ou gober des mouches?? Perso, j'ai tenté les deux! Il parait que c'est pleines de protéines... Tant mieux!

Toaster à l'ancienne, j'aime bien!

Rachelle, la guide! Merci pour toutes les égratinures que j'ai désormais sur les jambes!

Des araignées sympas dans le désert aussi, apparemment!

2ème soir: chili au menu! Le lendemain: folklo dans le bus!

Le groupe, un bon groupe en général, on va même boire un verre avec les français demain soir!

Mouche Mouche

Chris qui fait tourner !

Myriam qui en profite !

Un bush fire ! C'est un feu sauvage en plein desert et comme c'est loin d'habitations, tout le monde s'en fout. Aucun pompier ne va se déplacer pour éteindre le feu. Le temps fera le reste !

Avec les provisions, tiens tiens pourquoi gael a un jogging avec cette chaleur ? Mystère🙂

Cheese

SPECIAL : ??? LE SAVIEZ VOUS ???

1) Il y a un million de chameaux sauvages en Australie et un peu moins de chevaux sauvages

2) Les gens qui montent sur Uluru en ont pour 3h là haut, donc ils font caca et pipi sur le sommet, ce qui laisse de mauvaises surprises pour les gens qui viennent les jour de pluie!

… Peut être que Gael en rajoutera…

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Genev
    Avr 25, 2011 @ 18:27:56

    Super voyage ! On est chez Christophe et Muriel, on a lu ce dernier post avec Charlotte, pendant que C et M sont affaires a la cuisine. Je suis sur un epad : pas facile… Avez vous remarquelles nombreux orbes sur la photo ou l’on voit votre guide ? Le lieu est charge ! A propos des orbes, voir wikipedia. Bisous
    Genevieve et Philippe (qui me fait remarquer qu’on écrit iPad )

    Répondre

  2. Néné
    Avr 25, 2011 @ 18:51:21

    Bien cool cet article! Intéressant!

    Répondre

  3. maloushcouilles & maman
    Avr 26, 2011 @ 15:10:50

    Superbes paysages! Ca fait rêver sauf les mouches of course! L’histoire des deux frères est super intéressante, j’ai (malou) adoré!😛
    Bisous bisous❤.

    Répondre

  4. CoCo
    Mai 03, 2011 @ 11:42:10

    Très intéressante la culture aborigène. Et puis ben super les photos comme d’hab’🙂
    Bisous

    Répondre

Lachez-vous ! Laisser un commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :